Un processus efficace

Un projet PAO s’étend sur environ une année et présente quatre phases distinctes.

PHASE 1 : interne au musée (± 3 mois)

  • préparation des équipes du musée à la méthodologie de PAO
  • pré-planification globale du processus
  • rédaction et diffusion de l’appel à participants
  • sélection des participants (environ 20 participants)

PHASE 2 : workshops de préparation (± 4 mois)

Quatre protocoles de workshops préparatoires attendent impatiemment les nouveaux participants sélectionnés.

Ces protocoles de workshops ont été minutieusement conçu pour mener à bien un tel projet de co-création, mais ils ne sont pas figés et laissent un grande place à l’interaction spontanée, à l’imprévu et aux compétences spécifiques de chaque participant.

Les workshops sont animés par une équipe de professionnels qui deviennent les coachs des participants, le temps du projet. Nous parlons de coach et non de chef ou de responsable, car dans PAO, les participants sont les principaux maîtres du jeu. Les workshops visent à entraîner le groupe à créer un concept concret et complet, et à construire un discours s’appuyant sur des objets, des oeuvres d’art, des témoignages, des faits… Bref, à devenir des commissaires d’exposition !

PHASE 3 : conception de l’exposition (± 4 mois)

Une fois les workshops effectués, on passe aux choses sérieuses ! Il s’agit de mettre en pratique tout ce qu’on a appris et expérimenté durant ces ateliers de réflexion active dans le but de trouver la thématique de la future exposition. Afin de ne jamais oublier l’essence de la participation de chacun dans le projet PAO, la question à se poser constamment est : Que voulez-vous exprimer dans ce musée ? Quelles sont VOS préoccupations ? Quel est VOTRE message pour les futurs publics de VOTRE exposition ?

Pratiquement, les participants conçoivent l’exposition de A à Z, c’est-à-dire, s’occuper de :

> Choix du thème
> Choix des oeuvres, des objets et autres contenus
> Scénographie
> Médiation
> Communication
> Organisation du vernissage
> Visites guidées et activités spéciales

Les participants se voient attribuer carte blanche, tout en tenant compte du cadre « limitant » que présente la réalité et les moyens du musée.

Cette phase est la plus complexe et délicate, mais également la plus intéressante et fascinante pour le groupe.

PHASE 4 : période d’exposition (variable)

Plus de doutes, les participants ont réellement pris les commandes du musée !

Il s’agit maintenant de produire ce qu’on a conçu, et le timing se resserre ! Serrons-nous également les coudes, et tout ira bien ! C’est parti pour la dernière ligner droite :

> montage de l’exposition
> production des supports de médiation
> préparer les visites guidées
> s’occuper de la communication
> prévoir le démontage….

… et garder de l’énergie pour fêter l’inauguration de l’exposition qui marque la fin de cette belle aventure !